FISSURES ? DANGER !

Au sens strict, j'effectue un constat bien que la notion d'état des lieux prend ici tout sons sens.

LES FAITS

Je reçois un appel de la part d'une personne qui effectue des travaux dans sa maison. Rendez-vous est pris pour une visite de cet immeuble dans la région de Namur. Le client a découvert des fissures et souhaite avoir un avis.

FISSURES

Une fissure longue d'environ 180 cm court sur le plafond du séjour. Elle est large d'environ 50mm. Défaut de plafonnage ?
Un examen plus approfondi et un détour par l'étage permettent de constater qu'une réplique de la fissure est également présente au sol de la pièce visitée.
Cela ne s'arrête pas là... au sol du séjour et à la verticale de la fissure vue dans le plafond, tous les carrelages sont fêlés et ce, dans toute la largeur de la pièce : on parle ici de 300 cm.
Et comme si cela ne suffisait pas, la fissure trouve un prolongement - à la verticale cette fois - dans la facade de la maison. Devant l'impossibilité de visiter la cave, le constat ne va pas plus loin.

Conclusion ?

Dans le cas présent, il est clair que les fissures ne sont pas superficielles : les fissures observées sont toutes dans le même axe et trouvent un prolongement visible dans la facade.

RECOMMANDATION

Face à un tel constat, on ne peut rester indifférent. Il faut consulter un architecte. Ses compétences en matière de techniques de construction serviront de guide pour stabiliser ce qui doit l'être. La pose d'agrafes est une des solutions à envisager.

Mots clés :  #homest #homestbruxelles #homestwallonie #etatdeslieux #constattravaux #fissuremaison #stabilitemaison #remiseenetat